0article(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Cannes

Cannes

Par ordre décroissant

Articles 1 à 24 sur un total de 61

  1. 1
  2. 2
  3. 3
Par ordre décroissant

Articles 1 à 24 sur un total de 61

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Comment choisir sa canne de marche ?

La canne de marche s’adresse essentiellement aux personnes âgées et aux personnes souffrant de rhumatisme, douleurs articulaires ou en situation de handicap. Elle peut également être utilisée dans le cas d’une rééducation, et parfois prisée par des profils plus communs en raison de l’aspect esthétique ou ancien de certains modèles.

Bien utiliser sa canne de marche

Pour bien l’utiliser, il est nécessaire dans un premier temps de choisir une canne à sa taille, c’est-à-dire une canne qui vous arrive à la jointure du poignet, en étant debout les bras le long du corps et le coude légèrement plié (15 à 20 degrés). Choisir la bonne taille de canne est très important, car dans le cas d’une canne trop petite, vous serez forcé de vous pencher en avant alors que dans le cas d’une trop longue canne, il est possible que vous demandiez trop d’efforts à votre jambe diminuée. Ensuite, la canne doit être utilisée du même côté que la jambe fonctionnelle afin de maintenir le mouvement naturel des jambes et de soulager la jambe affaiblie. Une canne ne doit en aucun cas supporter la totalité du poids de son utilisateur.

Le choix du type de canne :

Il existe un large choix de cannes pour tous les goûts et les couleurs :

  • La canne de longueur fixe désigne la canne classique. Il est possible de la réduire de taille en la sciant tout simplement.
  • La canne tripode ou quadripode repose sur une base en acier à trois ou quatre pieds pour une meilleure stabilité.
  • La canne réglable dispose d’un système d’ergots, avec des trous situés dans le fût, qui va vous permettre d’augmenter ou de réduire la taille de la canne par espace de 2,5 cm.
  • La canne télescopique présente le même mode de fonctionnement qu’une canne réglable, à la différence que le système d’ergots est remplacé cette fois-ci par un système plus précis par bague de serrage permettant d’effectuer un réglage au millimètre près.
  • La canne pliante qui comme son nom l’indique est très pratique au transport et peu encombrante.
  • La canne anglaise ou béquille est équipée d’un premier appui pour la main et d’un second pour l’avant-bras pour répartir au mieux le poids.
  • La canne avec appui antébrachial offre un appui sur tout l’avant-bras.

En cas de douleurs aux poignets / mains ou coudes

Pour les personnes ne pouvant utiliser de canne anglaise en raison de douleurs aux poignets, aux mains ou aux coudes, il est possible d’utiliser une béquille axillaire pour plutôt prendre appui sur ses aisselles.

La béquille de genou :

La béquille iWalk constitue une alternative aux béquilles classiques puisqu’elle vous permet de garder les mains libres pendant la marche. Il s'agit d'un dispositif innovant qui vous permet de gagner en autonomie. L’usage de cette béquille est recommandé en cas de blessure en dessous du niveau du genou : fracture du pied ou de la cheville, entorse, etc.

Le choix de la poignée

Ensuite, il convient de décider de quel type de poignée vous avez besoin. Il est primordial de choisir une poignée qui vous garantira un certain confort et une bonne prise en main, mais surtout qui vous empêchera de développer des douleurs articulaires ou musculaires :

  • La poignée en « T » est le modèle de poignée le plus commun. Sous forme de T, cette poignée est dotée d’un côté plus long que l’autre et qui doit être positionné vers soi afin d’offrir un bon appui.
  • La poignée en crosse, grand classique du 19e siècle, est une poignée avec beaucoup de style qui épouse la forme de la paume de main. Elle s’adresse à des individus désirant un appui plutôt léger et est donc à déconseiller pour des personnes souffrant de surpoids ou arthrite au risque de glisser au niveau de la main.
  • La poignée en équerre présente un côté esthétique plutôt intéressant, mais n’est pas adaptée à un usage prolongé du fait de sa faible prise d’appui et des efforts plus conséquents demandés au poignet.
  • La poignée Derby, du nom de son inventeur Lord Derby, garantit un très bon support et est présentée comme très polyvalente. Elle s’adresse aux personnes souhaitant une prise d’appui légère à moyenne.
  • La poignée Relax ou Anatomique, idéale pour les personnes souffrant de rhumatismes, d’arthrite ou de problèmes articulaires, est une poignée confortable utilisable de tous. Il existe des versions latéralisées (main gauche/main droite).

 

Quelques conseils concernant l’embout de la canne :

                L’embout de la canne peut sembler être un détail négligeable, mais il est pourtant intéressant de s’y pencher. Un embout en mauvais état n’assurera plus une compensation idéale. C’est pour cette raison qu’il est important de s’assurer du bon état de l’embout régulièrement et de veiller à le changer dès les premiers signes d’usure.

Certaines options sur l’embout permettent de rendre la canne plus pratique et fonctionnelle comme l’embout antidérapant stabilisant la canne ou encore la largeur de l’embout. La largeur de l’embout est proportionnelle au niveau de maintien et de stabilité de l’utilisateur de la canne. Il existe de nombreuses options possibles, certaines étant adaptées à certaines situations spécifiques tels que la marche, la randonnée, etc.

Vous souhaitez être rappelé ?

Renseignez votre numéro de téléphone ci-dessous.
Un conseiller vous rappelle dès que possible.
Être rappelé