0article(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.
Swipe to the left

Comment louer un scooter électrique handicapé ?

Par Admin Il y a 9 jours 80 vues Aucun commentaire

Comment louer un scooter électrique médical


Le scooter électrique pour personne à mobilité réduite est une alternative très intéressante pour améliorer votre indépendance dans vos déplacements intérieurs comme extérieurs.

Vous projetez une escapade afin de changer d'air ? Une sortie au parc d’attraction ou encore une excursion loin de chez vous ? Mais vous n’avez pas encore pu effectuer les derniers réglages, notamment en ce qui concerne la question de la mobilité sur place ?

Emporter son fauteuil roulant électrique avec soi est bien souvent compliqué. Pour limiter l’encombrement, une solution existe si vous souhaitez profiter pleinement de vos déplacements : la location de scooter électrique médical.

Aide à l’Autonomie propose de vous guider dans les démarches afin d’organiser la location d’un scooter pour personnes à mobilité réduite et de faire le point avec vous sur le choix du modèle selon les conditions d’utilisation.

Pourquoi choisir la location de scooter électrique handicapé ?

Comment appréhender au mieux la maladie d'Alzheimer ?

Par Admin Il y a 2 mois 163 vues Aucun commentaire

Comment gérer la maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer fait partie des maladies neuro-dégénérative appelées démence. Elle est souvent associée à des soudaines pertes de la mémoire.

Ce syndrome altère les fonctions cognitives du malade notamment : la mémoire, le raisonnement, l’orientation, le langage et le jugement. La plupart du temps, la maladie d’Alzheimer et la démence entraînent progressivement le déclin cognitif et physique de la personne atteinte.

Ainsi, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne peuvent plus communiquer comme par le passé avec leurs proches.

« Pour conserver une relation privilégiée avec lui, il est important de garder un véritable contact. »

Quels changements la maladie d’Alzheimer entraîne-t-elle au quotidien ?

Plusieurs symptômes peuvent surgir en fonction de l’évolution de la maladie. En effet, on observe des troubles de la mémoire, de l’orientation dans le temps et dans l’espace, des troubles apraxiques et une perte d’autonomie dans les activités quotidiennes.

Fréquemment, la maladie d’Alzheimer apparaît graduellement.

Avant le diagnostic de la maladie, les symptômes se résument par des oublis, une perte de conscience du temps, une tendance à se perdre dans des endroits familiers.

Évidemment, il faut aussi avoir conscience que cette maladie touche essentiellement les personnes âgées et est souvent associée aux problématiques du grand âge.

Comment la maladie d’Alzheimer altère-t-elle sur la communication ?

Environ 3 millions de Français sont touchés par la maladie d’Alzheimer, soit directement (près de 900 000 malades), soit par l’intermédiaire d’un proche malade, d’après l’association France Alzheimer.

Apprendre les bonnes techniques de communication avec une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ou d’une maladie apparentée permet de garder le contact !

Puisque la maladie d’Alzheimer touche le cerveau, vous devez adopter une approche spécifique pour percer les barrières qui s’élèvent entre le malade et vous.

"La communication est primordiale pour la personne malade ! N’y renoncez pas en raison des difficultés".

En effet, il existe de nombreuses stratégies qui vous permettront de maintenir une relation positive avec votre proche, bien qu’atteint par la maladie d’Alzheimer.

L’attitude à adopter pour communiquer avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer :

Attendez-vous à ce que les symptômes s’aggravent avec le temps

Les personnes atteintes de démence vont avoir de plus en plus de difficultés à comprendre et à communiquer en général. En effet, les personnes atteintes de cette maladie déclinent petit à petit. Mais, même dans les premiers stades, votre proche peut être confronté à des difficultés.

Évitez les distractions

Lorsque vous parlez à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, trouvez un endroit et/ou un moment calme et apaisant. En effet, créez une ambiance agréable lui permettant de concentrer toute son attention sur la conversation.

Soyez empathique

Pour communiquer, écoutez ce que votre proche a à vous dire. Réagissez à ce que dit votre proche et agrémenter la discussion. N’hésitez pas à reposer la question si vous n’avez pas compris. Acceptez les plaintes de votre proche lorsque quelque chose ne va pas, même s’il s’agit de l’imagination de votre proche malade.

Parlez d’un sujet à la fois

Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ne sera pas toujours capable d’entretenir une conversation à sujets multiples.

Echangez avec bienveillance

La critique est rarement constructive, dans une conversation avec une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. Faites preuve de compassion à l’égard de votre proche. N’essayez pas de le corriger s’il commet quelques erreurs.

Adoptez une voix calme et un ton chaleureux

Évitez le langage et le ton infantilisants, parlez clairement et posément. Privilégiez le tutoiement comme vous le feriez avec votre famille. Les noms sont également importants pour une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, car ils lui permettent de retrouver ses repères.
Par exemple, « Bonjour grand-mère, c’est moi, Lucas » est préférable à « Salut, c’est moi. »

Privilégiez le langage corporel

Adoptez une attitude engageante qui permettra à votre proche, de rester à l’aise comme un sourire et de la proximité. La communication non verbale est importante au stade avancé de la maladie d’Alzheimer, quand votre proche ne se souvient plus exactement qui vous êtes.

Soyez patient :

Laissez à votre proche le temps de comprendre le sens de la discussion. Si vous posez une question, attendez la réponse. Ne laissez pas la frustration vous envahir devant les difficultés liées à la maladie d’Alzheimer. Prévoyez des moments à partager pour mieux vous comprendre.

Les erreurs à éviter :

  • Se disputer, se confronter
  • Poser des questions impliquant la mémoire récente ;
  • Raisonner le malade d’Alzheimer ;
  • Ne lui rappelez pas qu’il a des pertes de mémoire
  • Ne prenez pas ce qu’il dit personnellement.

Comment favoriser le quotidien du malade atteint de la maladie d’Alzheimer ?

Ce qui est primordial est d’encourager son autonomie et sa sécurité. Cela permet de maintenir au mieux ses facultés cognitives. De cette manière, le malade pourra rester à domicile dans de bonnes conditions. Cela peut prendre la forme de conseils ou d’aides matérielles pour contourner ses difficultés tels que :

  • Planifier les activités quotidiennes comme la toilette
  • Constituer un emploi du temps simplifié, en précisant les heures et activités de la journée
  • Ordonner les objets systématiquement au même endroit
  • Recourir à des codes couleurs dans la maison (sur les portes, dans la salle de bain)

Le principal est de comprendre les problèmes du malade afin de matérialiser les solutions à lui apporter.
Lorsque la maladie prend plus de place au quotidien, il est possible de se diriger vers du matériel médical pour pallier ces difficultés.

Que dire à une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ?

Les personnes ayant des troubles de la mémoire, rencontrent des difficultés à exprimer leurs émotions et pensées, mais aussi à comprendre le monde qui les entoure. Même si vous pensez que la communication avec votre proche est devenue impossible, le malade est présent dans ce corps qui le confine.

Il vous faudra donc trouver une façon différente d’atteindre la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Apprenez où sont ses limites à ne pas franchir.

Selon l’état de votre proche face à la maladie d’Alzheimer, l’alimentation et le repas sont couramment source de complications. Pour éviter la dénutrition, une aide partielle ou totale pourra se révéler inévitable.

Aide à l’autonomie vous propose quelques conseils et solutions pour accompagner vos proches à la prise de repas dans un environnement sain et bienveillant.

Lutter contre ses facteurs, c’est limiter les risques encourus liés à une mauvaise alimentation

Avec l’âge, l’appétit diminue souvent, particulièrement lors de l’apparition de maladies cognitives comme la maladie d’Alzheimer. Il existe plusieurs raisons à cela :

La faim et la satiété s’estompent entraînant une baisse d’appétit.

D’une part, la présentation des aliments doit être agréable à voir, à sentir et à goûter pour plaire au malade. C’est pourquoi, il ne faut jamais mélanger les aliments en un tout méconnaissable. Assurez-vous également, que votre proche puisse apprécier son assiette ainsi que les arômes et les parfums qu’elle dégage.

En effet, le sens du goût s’appauvrit petit à petit, ce qui entraîne une tendance à ajouter plus de condiments dans les aliments tels que les épices et les sauces. L’odorat diminue également, ce qui peut avoir réduire l’appétit de votre proche.

Une baisse de la vue peut se déclarer, ce qui impacte aussi l’alimentation. Effectivement, bien voir ses aliments ainsi que leurs couleurs, participe à l’envie de manger. De ce fait, quand la vue se détériore, l’appétit baisse. C’est pourquoi le rouge est connu pour accentuer l’attrait d’un aliment.

D’autre part, des tremblements, des gestes confus ou une diminution de la force musculaire peuvent également apparaître. Ces problèmes rendent difficiles la prise des repas. Parfois, la personne malade préfère ne plus s’alimenter plutôt que se salir ou renverser ses couverts.

Les troubles de la mémoire disposent, eux-mêmes d’un impact sur l’alimentation, entraînant des repas oubliés ou, au contraire, une suralimentation.

Enfin, la solitude fait souffrir de nombreuses personnes et encore plus en vieillissant, en raison de la disparition du conjoint, des amis, ou encore de l’éloignement familial. L’ennui peut parfois entraîner un état dépressif, réduisant l’appétit.

Le comportement à adopter pour maintenir une alimentation saine

Quelle que soit l’aide à apporter au malade, soit partielle ou totale, le but étant d’assurer la meilleure alimentation possible. Pour éviter à tout prix sa dénutrition, il convient de respecter une série de règles qui maintiendront un cadre sain et bienveillant :

Aider une personne à manger est une activité délicate, qui doit être accomplie avec dignité et indulgence. Le soignant ou l’aidant familial doit être convaincu de la valeur de cette assistance.

Par ailleurs, aider la personne âgée à se restaurer ne signifie pas forcément lui donner à manger ; le but est de favoriser au maximum le maintien des capacités.

De manière générale, donner à manger à une personne est une expérience qui peut se révéler pénible et frustrante pour les deux participants. C’est pourquoi nous vous conseillons ces quelques règles pour que tout se passe au mieux.

Dans le cas, d’une aide totale :

Avant tout, il faut veiller à prévoir un cadre agréable. Cela se traduit par une température ambiante adéquate, une bonne hygiène buccale, des mains propres et des lunettes nettoyées. Ménagez votre proche, en vous assurant qu’il soit placé à bonne hauteur et en capacité d’utiliser ses couverts.

Asseyez-vous aux côtés de votre proche pour lui donner à manger. Cela permet, au malade, de visualiser ses aliments. Tout en rendant, l’échange plus personnel. Pour protéger les vêtements du malade, évitez de parler de bavoirs mais plutôt de serviettes pour ne pas frustrer votre proche.

Pour inciter votre proche à se nourrir, présentez-lui un plat à la fois : entrée, plat principal et dessert. En revanche, vous pouvez disposer sur la table des aliments faciles à saisir et à consommer tels que des fruits et des biscuits.

De cette manière, respectez le rythme de votre proche. Donnez-lui le temps de mastiquer et d’avaler progressivement les aliments. Le moment du repas est un moment privilégié à ne pas manquer. De ce fait, profitez-en pour discuter et faire des pauses entre chaque bouché. N’oubliez pas de lui proposer à boire régulièrement.

Pensez à l’environnement sonore. Le mieux est de garantir un cadre réconfortant, ce qui favorisera l’échange entre l’aidant et l’aidé.

Dans le cas d’une aide partielle :

Si vous décidez d’apporter une aide partielle à un proche, cela signifie que vous l’assistez sans pour autant négliger son autonomie. Voici les bons gestes que nous vous préconisons :

Préparer au préalable les éléments situés sur le plateau-repas tels qu’ouvrir les barquettes, les pots et sachets, couper et éplucher les aliments.

Dans le cas d’une perte d’autonomie psychique, il est préférable de nommer les gestes à pratiquer au fur et à mesure. Cela permet de guider et stimuler l’aidé par la parole. Selon son degré de désorientation, rappelez-lui qu’il faut se déshydrater régulièrement. En lui remplissant son verre par exemple et le lui tendre.

Par ailleurs, vous pouvez toujours encourager l’entourage de votre proche à lui apporter ses plats favoris. La gourmandise étant toujours considérée comme un défaut. Il n’y a pourtant pas de raison particulière de priver votre proche.

Les aides techniques pour pallier les difficultés des malades au quotidien

Malgré le nombre fulgurant d’aides techniques disponible sur le marché, il est vital d’avoir à l’esprit que l’achat de matériels ne résoudra pas complètement la problématique dus aux symptômes de votre proche. C’est pourquoi, il est important de faire découvrir à son proche l’utilisation des aides techniques, afin de les intégrer au mieux à son quotidien.

Il existe plusieurs types d’aides techniques en fonction des symptômes que l’on va chercher à détourner.

  • Pour la mémoire, il est peut-être nécessaire de se munir d’un agenda, d’un pilulier, d’un mémo-sonore ou bien d’un téléphone à mémoire de touche.
  • Pour l’orientation spatio-temporelle, nous vous conseillerons de vous équiper d’une horloge ou un réveil parlant, un dictaphone, d’une mini balise GPS ou encore l’utilisation de bande phosphorescente ou de repères colorés sur les portes.

La vaisselle

Il existe des produits spécialisés pour les malades d’Alzheimer. Nous vous conseillons de vous équiper de couverts spécialisés pour répondre à vos attentes.

Vous avez également le choix d’adapter vos propres assiettes aux symptômes de votre proche en y adaptant un rebord d’assiette. Choisissez-le de préférence de couleur rouge, toujours pour des raisons de contraste qui encourageront votre proche à se restaurer.

Pour faciliter l’hydratation, un gobelet ergonomique ou un verre anti-renversement peut être un moyen concluant de contourner les problèmes que votre proche rencontre.

Créer des surfaces antidérapantes au domicile de votre proche peut être un moyen de faciliter la prise de repas. Un rouleau antidérapant est le produit qu’il vous faut, disponible lui aussi en couleur rouge. L’avantage est qu’il est découpable et personnalisable. Vous pouvez choisir la taille de rouleau qui vous convient le mieux avant de découper des bandes aux proportions souhaitées.

Les protections pour les vêtements :

Pour protéger les vêtements de votre proche durant le repas, vous pouvez vous munir d’une serviette pour adulte. Sinon, il existe aussi de vrais bavoirs comme ce modèle, qui garantit aux adultes une protection ultra-absorbante pendant les repas.

Les autres essentiels :

Le principal serait d’équiper les zones à risque, pour la personne atteinte d’Alzheimer en fonction de ses symptômes. Comme par exemple, si votre malade rencontre des difficultés pour s’orienter dans l’espace : Il serait judicieux de se munir d’un déambulateur avec panier ou plateau. Il vous permettra de transporter vos repas, boissons et autres objets pour préserver son autonomie.

Autres objets qui peuvent s’avérer utile au quotidien : le classique pack ouvre-boîtes et ouvre-bocaux ainsi qu’un tire-bouchon électrique.

Si vous avez besoin de conseils, N’hésitez plus !
Notre équipe sera ravie de vous renseigner.
Contactez-nous au 01 34 10 30 30

Comment limiter les risques de mise en danger d’une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer

Il existe de nombreuses solutions pour assurer la sécurité de vos proches à domicile. Avant tout, il faut analyser le quotidien de votre malade et comprendre quelles sont les causes et les conséquences pour lui proposer les solutions adaptées.

L’agencement du logement doit être repensé de manière à assurer la sécurité et le confort du malade à son domicile tels que :

  • Limiter les accès à certains produits ou zones à risque en plaçant des verrous ou bien des sécurités
  • Réduire l’utilisation d’appareils électroménagers à risque comme les plaques chauffantes

À cet âge une soudaine perte de la mémoire est possible, c’est pour cela qu’il est préférable de prévenir les fugues à l’aide de système GPS ainsi que l’installation d’un dispositif d’alerte comme une téléalarme. Grâce à ce dispositif, l’utilisateur peut déclencher une alarme à distance en cas de problèmes.

Enfin, si le malade déambule la nuit, il faut en chercher les causes pour anticiper les risques et prévenir les besoins du proche :

  • Il est recommandé de disposer, ce dont il a besoin à proximité de lui si l’objet de ses balades nocturnes sont la faim et/ou la soif.
  • S’il doit se rendre aux WC, il faut penser à ce que le chemin emprunté soit sans danger, bien éclairé en plaçant, par exemple, une veilleuse ou un éclairage automatique, ainsi que des bandes phosphorescentes, et laisser la porte des WC ouverte.
  • Il est aussi possible de se munir d’un lit médicalisé Alzheimer à l'achat ou à la location pour limiter les risques de chutes.

N’hésitez pas à consulter un ergothérapeute pour obtenir des préconisations personnalisées et adaptées à la situation de votre proche.

Quel scooter électrique pliable choisir entre le scooter Atto et Relync R1 ?

Par Admin Il y a 2 mois 141 vues Aucun commentaire

Au-delà de la canne et du déambulateur, Il existe de nos jours des aides à la mobilité comme le scooter électrique, qui vous permet de ne pas renoncer à toutes vos activités.

Choisir correctement son scooter électrique Pour Mobilité Réduite, c’est préserver son autonomie tout en se déplaçant librement, et en toute sécurité. Le scooter de mobilité se doit d’être adapté à vos besoins et vos attentes : vous pourrez librement faire vos courses et voyager sans dépendre d’autrui.

A qui s’adresse le scooter électrique et quand en faire l’acquisition ?

  • Aux personnes à mobilité réduite
  • Aux personnes âgées
  • Aux personnes handicapées
  • Quand la marche devient difficile voire douloureuse
  • Quand la canne ou le déambulateur ne suffit plus

Les avantages d’acquérir un scooter électrique :

  • Acquérir plus d’autonomie
  • Se déplacer en toute sécurité
  • Se déplacer plus rapidement
  • Éviter l’isolement

Quels sont les critères importants à prendre en compte pour le choix de votre scooter PMR ?

Ce qui compte avant tout à l’achat d’un scooter électrique, est l’utilisation que vous souhaitez en faire et l’environnement dans lequel vous comptez l’utiliser.

Par ailleurs, il existe des scooters pliables et non pliables. C’est un critère à prendre en compte si vous souhaitez partir en séjour ou faciliter le rangement chez vous sans encombrement.

Parmi ce type de scooter, la fonction de pliage automatique peut être déjà intégrée.

En l’occurrence, certains scooters sont prédestinés à une utilisation en intérieur sur des surfaces planes et lisses. Tandis que d’autres sont consacrés aux chemins irréguliers de l’extérieur.

Pour résumer, pour choisir correctement votre scooter, prenez en compte l’environnement d’utilisation (Intérieur ou extérieur). Veillez à vérifier l’autonomie accordée par le scooter. (Durée d’utilisation)

Pour répondre à vos besoins, nous vous proposons de comparer 2 modèles de scooters électriques pliables : Le RELYNC R1 et le scooter ATTO 3 roues.

Comment gérer la toilette de mon enfant en situation de handicap

Par Admin Il y a 2 mois 250 vues Aucun commentaire

Comment gérer la toilette de son enfant en situation de handicap

Dès lors que mon enfant est en situation de handicap moteur et/ou mental, le manque d’autonomie lui fait encourir des situations à risque.

Anticiper est la clé !

C'est au préalable qu'il faut prévoir un aménagement de la salle de bain et des bonnes techniques pour assurer le confort, la sécurité et la santé de l'enfant. Obtenir les meilleurs équipements et aménagements va grandement participer au bon développement de son enfant handicapé. Cela va également l’aider à se sentir plus en confiance dans son environnement. Tout cela est essentiel pour qu’il ait des facilités à être autonome et indépendant en grandissant.

  1. Méthode à mettre en place pour une bonne hygiène

L’hygiène est primordiale pour rester en bonne santé. Certains enfants pourront acquérir rapidement la notion de propreté et ainsi comprendre son utilité.

Cependant, d’autres enfants auront plus de difficultés et demanderont la mise en place de certains outils tels que :

  • Une meilleure organisation de l’espace : prévoir des bacs différents pour le lavage des mains, des dents, des cheveux et les soins particuliers.
  • Mettre en place des repères visuels et/ou temporels : des pictogrammes de l’action demandée
  • Prévoir une version plastifiée : Résistant à l’eau et à transporter partout
  • Il est important de savoir que le visuel est primordial pour correctement assimiler l’action à réaliser.
  • Ne pas réprimander en cas d’échec.
  • Encourager la participation active de l’enfant et toute prise d’initiative.
  • Relier cet apprentissage à des moyens de communication : Photos, gestes, paroles, qui favoriseront la demande ; l’initiative et contribueront au développement d’autres registres.

La douche

La douche entraîne de nombreux stimuli sensoriels qui peuvent être dérangeants pour la personne handicapée comme : le jet d’eau sur la peau, le changement de température de l’eau.

C’est pour cela que la douche doit débuter progressivement notamment avec un gant humide. Puis, les jours suivants le gant sera de plus en plus humide jusqu’à arriver à une douche intégrale.

Pareillement pour le savon, il est préférable d’utiliser un savon avec une odeur douce et identique pour ne pas perturber la personne.

Les toilettes :

Les parents et éducateurs doivent coordonner leurs interventions via le partage d’un carnet détaillant « des succès » et « des accidents » en précisant minutieusement l’heure et la date.

Définir des « récompenses » qui plaisent spécialement à l’enfant tels que des bonbons, des objets très convoités. Ils auront pour but un bon début d’apprentissage.

Au départ, tout succès doit être félicité et récompensé, accompagné par une récompense sociale (Bravo ! Superbe !) .

À mesure que le temps passe et que les progrès se feront ressentir, la « récompense sociale » sera remplacée à la « récompense directe » (biscuits, bonbons).

Veiller à sa santé est notre priorité !

Partager un moment de détente avec son enfant.

Le moment de la douche est un moment privilégié avec l’enfant qui n’est pas négligeable. Il existe de multiples modèles pour faire correspondre le besoin de l’utilisateur à la configuration de la salle de bain.

Siège de bain

Ce siège de bain est conçu pour les enfants dès l’âge d’un an. Il offre à l’utilisateur ainsi qu’à l’aidant, un moment relaxant.

Fauteuil de douche WC

Le fauteuil de douche WC dispose d’un siège souple très confortable, d’accoudoirs amovibles pour faciliter les transferts.

Il facilite l’accès à la douche tout en permettant à l’utilisateur plus d’autonomie, à l’aide de ses roues 24 pouces.

Valoriser l’éveil de l’enfant

Malgré le handicap de l’enfant, il est important d’améliorer chaque jour son autonomie, tout en veillant à sa santé.

C’est pourquoi il existe de nombreuses solutions pour « améliorer » sa qualité de vie :

Les appuis de toilettes

Ils assistent l’utilisateur au moment d’aller aux toilettes. Intelligemment conçu, il prend très peu de place lorsqu’il est relevé.

Cet accoudoir s’installe près du mur et donc facilite les déplacements de l’usager. Il peut l’atteindre et les saisir sans grande difficulté.

Support de toilettes enfant.

Il permet de maintenir efficacement les enfants, tout en étant de haute résistance pour éviter tout risque de corrosion grâce à sa matière plastique.

Muni d’un plot d’abduction anti projections et d’un harnais de maintien.

Pendant le bain ou la douche

Les bonnes habitudes à adopter :

Pour l’aidant

Être stable et en appui sur les deux jambes, le plus près possible de l’enfant et être à bonne hauteur pour éviter les douleurs au dos.

Pour l’enfant

L’utilisation d’une aide au bain.

À poser sur la baignoire ou parfois au-dessus accroché au mur pour placer l'enfant plus haut et soulager l’aidant. L’utilisation d’une table de douche réglable sur pied ou à fixer au mur.

L’utilisation d’une chaise de douche haute, s'inclinant par vérin (assise et dossier).

Maintenir une activité sportive pendant le confinement.

Par Admin Il y a 11 mois 442 vues Aucun commentaire

Faire du sport pendant le confinement

L’importance et les bienfaits d’un activité sportive régulière

L’activité physique se définit comme « tout mouvement corporel produit par les muscles qui nécessite une dépense d’énergie, comprenant ainsi les mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs ».

Les bienfaits et améliorations grâce au sport ?

Une activité physique régulière est un remède naturel pour lutter contre le stress, l’anxiété ou la dépression mais aussi pour améliorer son sommeil. En effet, une étude prouve qu’une personne pratiquant une activité physique régulière entre 20 minutes et 3 heures par semaine, voit son taux de mortalité diminuer de 30%.

Une activité physique régulière diminue de 35% les accidents coronaire (infarctus ou angine de poitrine). La baisse de la tension artérielle est produite grâce à l’assouplissement des parois des artères lors d’une activité physique. Le cœur étant un muscle, il se renforce à chaque entrainement et développe une contraction plus efficiente engendrant une diminution de la fréquence cardiaque au repos.

La pratique sportive permet également de faciliter le travail de l’insuline chargée de réguler le taux de sucre dans le sang, autrement dit elle intervient dans la prévention du diabète. Une réduction de 40% du risque de développement du diabète est constaté chez les adultes pratiquant 30 minutes de marche rapide par jour. L’activité physique facilite le contrôle de la maladie en cas de diabète déclaré.

L’Institut National du Cancer (INCa) a rédigé un rapport soutenant le fait qu’une activité physique régulière jouerai un rôle dans la diminution du risque de 20% pour le cancer du sein, 17% pour le cancer colorectal et 27% pour celui de l’endomètre chez les femmes les plus actives par rapport à celles le moins actives. De plus, la pratique d’une activité physique régulière lutte efficacement contre le surpoids, un facteur avéré de risque de cancer.

Réduction du stress et lutte contre la déprime…Le rôle du sport dans pendant le confinement ?

Le premier confinement a eu d’énormes répercussions sur l’ensemble des Français, négatives comme positives.

En effet, la France un pays libre, jouissant de cette fameuse liberté a été brimée et enfermée pendant plusieurs mois. La plupart des personnes en ont profité pour retrouver des temps de famille, se mettre aux soirées jeu de société ou encore cuisiner et tester toutes sortes de recette de cuisine.

Mais quand est-il du sport dans tout cela ? En effet, la pratique sportive est l’un, pour ne pas dire le meilleur remède contre l’anxiété, le stress, la déprime…Nous pouvons dire que la santé mentale de bon nombre de personne a été mise à mal et plus qu’affaiblie des suites des restrictions mise en place pour lutter contre la pandémie. Pour se défendre face à l’enfermement, la pratique d’une activité physique est bienvenue.

En effet, l’activité sportive favorise la sécrétion d’endorphine dans l’organisme. Également surnommée « hormones du bonheur ou de l’amour » elle participe activement au bien-être. La pratique sportive développe l’adrénaline, l’hormone du stress, en la modifiant. Cette modification permet d’accroitre sa résistance au stress et de diminuer l’anxiété et le stress. Le sport permet également d’augmenter la confiance et l’estime de soi ayant ainsi un effet positif sur la santé mentale.

Comment trouver son rythme et son équilibre en temps de pandémie ?

Allier sport et confinement est bel et bien possible ! Prendre soin de vous devrait être une priorité et le sport est là pour vous y aider. Que ce soit la pratique d’un sport doux type Pilates, Yoga, Marche, Vélo ou bien plus intense Course à pieds, Hiit Cardio/Burning, vous avez l’embarra du choix. Le plus important est de trouver son rythme et le sport qui vous fait du bien, celui qui vous permet à la fois d’évacuer toutes les tensions et de vous détendre par la même occasion.

Adapter son activité physique à son environnement et à ses moyens est nécessaire pour pouvoir allier sport et confinement. Il est tout a fait possible de réaliser de nombreux exercices de sport sans avoir de matériel comme avec ce programme de fitness gratuit.

L’adaptation peut également se faire par un investissement dans du matériel tel que :

  • Un vélo d’appartement ;
  • Un rameur ;
  • Des bandes élastiques ;
  • Une corde à sauter ;
  • Un step ;
  • Un Tapis de yoga etc…

Toutefois, certains exercices restent praticables sans investissement dans du matériel (course à pieds, hiit cardio/burning…)

Pour les personnes disposant d’un jardin, il est possible de faire de l’exercice en plein air. Pour celles ne disposant pas d’un jardin mais d’un balcon il est également possible d’utiliser cet endroit pour effectuer des petits allers retours en courant ou simplement en monté de genou. Et pour les personnes ne disposant ni d’un jardin, ni d’un balcon vous pouvez toujours vous entraîner dans la pièce la plus spacieuse de votre logement.

En plus du sport, il est important d’adopter une alimentation plus saine en accord avec son activité physique et sa dépense de calorie. Je vous propose un programme de nutrition gratuit et facile à suivre.

En effet, l’alimentation représente 70% et le sport 30% de l’obtention d’un organisme en bonne santé.

Malgré la pratique d’une bonne activité sportive, le confinement prive le corps humain des mouvements liés au déplacement dont il est habitué, la marche est réduite. Nous sommes plus sédentaires et dépensons donc moins de calories. C’est pourquoi, il est important de manger en conséquence c’est-à-dire de manger plusieurs fois par jour et en plus petite quantité afin d’éviter à l’organisme de faire des réserves et de stocker les graisses. Respecter un rythme de vie et un temps de sommeil joue un rôle tout aussi important que la pratique du sport dans le maintien d’un corps sain, il est important de garder des horaires fixes.

L’hydratation avant, pendant, après le sport et au quotidien est un geste à adopter. Le corps humain est constitué entre 80% et 50% d’eau en fonction de l’âge, boire de l’eau est vital et nécessaire pour être en bonne santé.
Il est recommandé de boire 2L à 2.5L d’eau par jour. L’eau peut être apportée par d’autres boissons et certains fruits et légumes.

Lors d’une pratique sportive, la consommation d’eau est nécessaire au maintien d’une certaine hydratation dans le corps. Pendant la pratique d’une activité sportive, le corps transpire et évacué énormément de toxines et d’eau. Il est donc important de rééquilibrer cette dépense énergétique en s’hydratant.

La recette pour une santé en temps de confinement est simple ! Bien choisir l’activité physique régulière qui vous correspond, adopter une bonne alimentation car rappelons le 70% de l’alimentation et 30% de sport correspondent à l’obtention d’un organisme en bonne santé. Ainsi qu’une bonne hydratation avant, pendant, après le sport et tout au long de de la journée.

Aide à l’Autonomie se dédie depuis plusieurs années à la vente et à la location de matériel médical dans le but de répondre au mieux à vos besoins.

Situé à Argenteuil, le plus grand showroom d’Ile-de-France vous accueille du lundi au samedi et vous propose plus de 3 000 références de produits sélectionnées pour répondre aux mieux à vos besoins.

Notre agrément nous permettant de gérer les formalités administratives avec les différents organismes (Caisses d’Assurance Maladie et Mutuelles), et vous fait bénéficier d’un allègement administratif ainsi que du tiers payant, soit un remboursement intégral par la Sécurité Sociale, n’hésitez pas à nous contacter au 01 34 10 30 30 pour avoir de plus amples informations.

Comment bien choisir ses chaussures de confort en vieillissant ?

Par Admin 1 years ago 2199 vues Aucun commentaire

Choisir ses chaussures de confort avec l'âge

Que se passe-t-il au niveau du pied lorsque l’on prend de l’âge ?

Le vieillissement est un phénomène naturel et un processus inévitable. Le rythme de vieillissement varie d’une personne à l’autre, ce qui signifie que chaque individu vieillira différemment et Les symptômes liés au vieillissement seront différents.

Accepter son processus de vieillissement

Il n’y a rien de plus naturel que de vieillir !

Le vieillissement peut faire peur, entrainer certaines douleurs, pathologies ou encore déformations du corps humain. Il est parfois difficile d’accepter le sien, toutefois le vieillissement est un processus naturel faisant parti de la vie.

Bien vieillir pourrait se traduire par : « Un esprit sain dans un corps sain ». Pour bien vieillir, il est primordial de prendre soin de soi. Cela peut faire allusion à une bonne alimentation, une meilleure hygiène de vie, une activité physique régulière ou encore le développement de projet dans le but de s’évader mentalement.

L’activité physique, quand le corps le permet, est non seulement une échappatoire mais aussi un moyen de se maintenir en forme physiquement. Arrivé à un certain âge, comme précédemment exprimé, le vieillissement est susceptible de provoquer ou développer certaines pathologies ou certains rhumatismes.

En effet, une étude montre que 65% des Français ont mal aux pieds...

Alzheimer et nuits agitées ? Un lit médicalisé adapté pour vous apaiser

Par Admin 1 years ago 1040 vues Aucun commentaire

Article Alzheimer nuits agitées

La maladie d’Alzheimer : Qu’est-ce que c’est ?

L’Alzheimer est une maladie neuro dégénérative liée à l’âge se traduisant par une atteinte cérébrale progressive conduisant à la mort neuronale. Elle se caractérise par une perte progressive de la mémoire ainsi que celle d’un ensemble de fonctions cognitives engendrant des répercussions sur les actions de la vie quotidienne.

D’un individu à l’autre l’avancement des symptômes est susceptible d’évoluer dans le temps. Le symptôme communément observé reste le trouble de la mémoire, il peut s’agir d’une perte partielle, momentanée ou complète de la mémoire. Pour être diagnostiqué atteint de la maladie de l’Alzheimer, les troubles de la mémoire doivent être associés à la perte d’au moins une autre fonction cognitive.

Il peut s’agir de :

Troisième édition du Salon du Handicap

Par Admin 1 years ago 380 vues Aucun commentaire

Le Salon du Handicap : la solution pour faciliter le recrutement des travailleurs handicapés

Le Salon du Handicap fait son grand retour du 27 au 30 Octobre 2020 et se déroulera en ligne. Fondé par Handicap.fr, Hello Handicap est un salon de recrutement en ligne dédié aux personnes en situation de handicap. Accessible pour toutes les personnes qui souhaitent y participer, le salon du Handicap est 100% digital et 100% gratuit.

Plus de 100 entreprises se sont donnés rendez-vous au Salon du Handicap dans le but de favoriser, grâce au recrutement, l’insertion des personnes en situation de handicap.

Super Avenir, développeur du salon Hello Handicap, met à disposition de toutes les personnes en situation de handicap ce salon de recrutement en ligne. Il favorise la recherche d’emploi et la sélection des candidats, ainsi que les éventuelles difficultés à se rendre à un entretien tout en éliminant les risques de discrimination.

L’insertion des personnes en situation de handicap

Hello Handicap est un réel gain de temps pour les recruteurs et les demandeurs d’emploi. La plateforme créée pour faciliter le recrutement des travailleurs handicapés, permet de déposer un CV , de postuler à des offres d’emploi et de passer des entretiens par visioconférence, par téléphone ou encore par chat en évitant tout déplacement.

En partenariat avec l’organisme d’aide à l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH), Hello Handicap met à disposition plus de 15 000 offres d’emploi pour les personnes en situation de handicap.

Fonctionnement de la plateforme Hello Handicap

La mise en place du salon Hello Handicap facilite l’accès au recrutement :

  • L’inscription au salon Hello Handicap est gratuite pour tous.
  • La sélection et l’évaluation des CV est effectuée par un algorithme prenant en compte les critères de recrutement préalablement définis par les entreprises, ce qui évite toute discrimination.
  • Une initiation à l’utilisation de l’interface est effectuée en amont de l’évènement.
  • Une réponse positive ou négative sera adressée.
  • Les entretiens se déroulent à distance en visioconférence, ce qui évite les déplacements et offre un gain de temps pour le recruteur comme pour le demandeur d’emploi.
  • L’accompagnement dans le processus de recrutement comme dans la recherche d’emploi est effective du début à la fin.

De plus, aux vues des circonstances de pandémie actuellement liées au Covid-19, Hello Handicap offre la possibilité aux personnes en situation de handicap d’intégrer le marché du travail, des stages ou des contrats en alternance dans toute la France.

Comment améliorer son autonomie à domicile ?

Par Admin 1 years ago 825 vues Aucun commentaire

Améliorer son autonomie à domicile

Qu’est-ce que l’autonomie ?

L’autonomie se définie par la capacité d’une personne à être indépendante d’autre chose ou d’autrui. L’autonomie est une faculté permettant d’effectuer des gestes et de répondre à des besoins du quotidien.

On parle de perte de l’autonomie lorsqu’une personne n’a plus la capacité d’exécuter des actions du quotidien de façon autonome. La perte d’autonomie est susceptible de survenir de plusieurs manières : des suites d’un accident, d’une maladie, d’un handicap ou encore de l’âge.

Aide à l’Autonomie met son savoir-faire au service des personnes en perte d’autonomie en proposant des solutions adaptées à leurs besoins spécifiques afin d’assurer le maintien à domicile dans de meilleures conditions.

Le maintien à domicile va permettre à la personne âgée de continuer à vivre à domicile avec les aides et moyens nécessaires et adaptés. L’objectif pour cette personne âgée sera de pouvoir se déplacer en toute autonomie à l'extérieur de son domicile et de maintenir le lien social.

Qu’est-ce que le maintien à domicile ?

Le maintien à domicile correspond, lorsque son état le permet, au fait d’éviter à une personne en perte d’autonomie d’intégrer un établissement spécialisé ou hospitalier et par conséquent de rester vivre chez elle.

L’amélioration du quotidien grâce au maintien à domicile...

Soldes été 2020 matériel médical et maques de protection

Par Admin 1 years ago 542 vues Aucun commentaire

Soldes d'été sur le matériel médical et les masques de protection

Les soldes d'été vous attendent. C'est l'occasion de vous équiper au meilleur prix pour améliorer votre quotidien et votre autonomie !

Aide A l'Autonomie votre Showroom de matériel médical en Ile de France reste ouvert tout l'été.

N'oubliez pas que les masques de protection sont obligatoires en lieu clos recevant du public depuis le lundi 20 Juillet 2020, il est donc nécessaire de vous équiper afin de ne pas vous voir refuser l'accès à certains lieux.

Retrouvez les lieux où le masque est obligatoire à partir du 20 juillet :

  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Transports en commun (gares, trains, métros, bus...), gares et aéroports, taxis et VTC
  • Ecoles et lycées
  • Ephad (pour les visites)
  • Administrations et banques
  • Restaurants, débits de boissons, hôtels et pensions de famille, refuges de montagne
  • Salles de jeux
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Établissements de culte
  • Établissements sportifs couverts
  • Musées et lieux culturels couverts
  • Chapiteaux, tentes et structures
  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas.
  • Marchés couverts
  • Etablissements de plein air : hippodromes, terrains de sport, stades, pistes de patinage, piscines en plein air, arènes..


Quelle amende pour le non-port du masque dans les lieux publics clos ou les transports en commun ?

Le montant de l'amende s'élève à 135 euros pour cette infraction. Le masque est obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans.

Pour rappel le Masque de protection est un dispositif médical destiné à filtrer les bactéries et à éviter de contracter un virus, comme celui du Covid-19 ou toute autre maladie virale. Il existe plusieurs types de masque qui ont des niveaux de filtration variables.

Découvrez notre article expliquant les différentes versions de masque de protection.

Aide A l'Autonomie vous propose des masques respectant les normes validées par l'Afnor, notamment dans le choix des matières et de la qualité de fabrication.

L'utilisation de masques de protection de mauvaise qualité peut entraîner des irritations cutanées, des démangeaisons voire des lésions qui peuvent s'infecter, tout comme le port prolongé de ces masques !

N'oubliez pas de bien nettoyer et hydrater la peau après avoir porté un masque et avant d'en remettre un.

Profitez des Soldes pour vous procurer votre masque de protection allant jusqu'à -15% de réduction !

Vous souhaitez être rappelé ?

Renseignez votre numéro de téléphone ci-dessous.
Un conseiller vous rappelle dès que possible.
Être rappelé